Vieillissement neurologique

Voir la version écrite de la capsule

Description


Vieillir est inévitable, mais pourquoi ne pas mettre toutes les chances de son côté afin de vieillir en santé, autant sur le plan physique que cognitif. Le vieillissement peut entraîner un déclin cognitif graduel des fonctions de l’attention, de la mémoire, de la capacité à manipuler l’information, mais aussi de la capacité à retenir des informations très détaillées et à les récupérer au bon moment. Pour certains, le vieillissement neurologique est plus important et les déficits nuisent à la vie de tous les jours, on parle alors de troubles cognitifs majeurs ou de démence. C’est une grande préoccupation pour plusieurs d’entre nous, particulièrement dans des pays comme le Canada, où l’espérance de vie est très élevée et où les gens ont donc plus de chance de se retrouver aux prises avec ce genre de problèmes.

Les effets néfastes de la sédentarité

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, l’un des facteurs qui a une grande incidence sur le vieillissement neurologique est la sédentarité. En effet, les personnes sédentaires vivent un déclin cognitif plus rapide et ont plus de chance de développer de la démence.

Comment savoir si vous êtes une personne sédentaire ? Si aucun des énoncés1 ci-bas ne s’applique à votre mode de vie, cela signifie que vous êtes considéré comme une personne sédentaire :

  • dans vos loisirs ou vos déplacements, vous marchez à une bonne intensité durant au moins une demi-heure, la plupart des jours de la semaine (> 5 jours);
  • vous pratiquez une heure d’activité sportive ou de conditionnement physique au moins trois fois par semaine;
  • votre travail requiert des déplacements fréquents sur de longues distances ou que vous souleviez de lourdes charges régulièrement dans la journée, et ce, tous les jours.

Il n’est jamais trop tard pour commencer à faire de l’activité physique. Toutefois, sachez que pour en conserver les bienfaits sur votre santé physique et psychologique, il est important de maintenir ce mode de vie actif au quotidien.

Conseils


Plusieurs moyens peuvent être mis en place afin de conserver une fonction cérébrale optimale le plus longtemps possible :

  • Stimulez votre cognition le plus possible : lisez, prenez des décisions régulièrement, jouez à de nouveaux jeux qui mettent au défi le cerveau, etc.;
  • Favorisez les interactions sociales, puisque celles-ci nécessitent de lire le non verbal, de prendre des décisions, d’interagir rapidement et, parfois même, de gérer des conflits;
  • Adoptez une alimentation saine et équilibrée;
  • Pratiquez de l’activité physique sur une base régulière.
     
  *Sources : Consultez le Portail santé mieux-être du Gouvernement du Québec et le site de l’Observatoire de la prévention de l'Institut de Cardiologie de Montréal pour plus d'information sur l’adoption de saines habitudes de vie et les facteurs de risques.  
     
     

_____________________________________________________

[1] Énoncés tirés de : https://www.icm-mhi.org/fr/prevention/adopter-de-saines-habitudes-de-vie/facteurs-de-risque