Capsule Anxiété et peurs


Bonjour,

Aujourd’hui dans le cadre de la campagne Entête on parle d’anxiété.

L’anxiété, c’est un terme qui recouvre plusieurs phénomènes variés. On peut parler d’anxiété généralisée, on peut parler de phobies, on peut parler aussi d’obsessions et de compulsions.

C’est quoi l’anxiété généralisée? L’anxiété généralisée, c’est un phénomène qui est stable, qui est constant. Vous vous sentez anxieux et vous avez l’impression que ça n’arrête jamais. Ou bien vous avez peur de ce qui va arriver. Ou bien vous êtes constamment insatisfait, puis vous avez peur d’être critiqué par les autres. Autrement dit, vous mettez constamment la barre haute. Vous imaginez constamment le pire des scénarios. Vous avez l’impression que ça ne s’arrête pas. Ce n’est pas « j’ai peur d’une chose, puis quand elle n’est pas là, je n’ai plus peur, je me sens bien ». C’est « je me sens constamment en danger, d’une certaine façon ». L’anxiété généralisée, c’est envahissant dans la vie. Heureusement, il y a des moyens de faire baisser l’anxiété généralisée. Il faut d’abord en prendre conscience, comme on le fait là. Il faut aussi être capable d’identifier « qu’est-ce qui, en soi, est si important, et qu’est-ce qu’on veut protéger? ». Il faut remettre en question l’idée qu’on est en danger. Il faut remettre en question le fait qu’il y a juste le pire des scénarios qui va arriver. Parce que vous savez bien que, de temps en temps, il va y avoir le meilleur scénario.

Maintenant, les phobies. Évidemment, si vous avez peur des chiens, il y a peu de chances que ça vous nuise dans votre carrière d’avocat. Mais si vous avez une phobie sociale, et c’est probablement la phobie qui risque d’être la plus présente dans votre milieu. C’est quoi la phobie sociale? C’est la peur que notre vulnérabilité paraisse. Peur de trembler, peur de rougir, peur de transpirer. Là, la première chose c’est que vous allez me croire, moi je suis une psychologue clinicienne. Vous n’êtes pas le seul à avoir des vulnérabilités. Quand on a peur que nos vulnérabilités paraissent, la plupart du temps, c’est parce qu’on pense que les autres, eux autres, n’en ont pas de vulnérabilités. On en a tous. Alors, que votre vulnérabilité paraisse, c’est pas dramatique. Maintenant, si ça vous envahie, c’est sûr que dans certains cas il faut aller chercher de l’aide. Mais on peut apprendre à se détendre. On peut apprendre qu’on ne sera pas parfait, que oui, ça se pourrait que quelqu’un nous critique.

Et ça, ça nous amène à parler des obsessions et des compulsions de perfectionnisme. Si vous vérifiez constamment un texte pour être certain qu’il n’y ait aucune coquille, ça peut être bon, ça peut vous amener vers l’excellence. Mais ça peut vous nuire aussi, parce que ça peut faire en sorte que votre productivité soit touchée par ça. Ça peut même entrainer des conflits avec vos collègues qui s’attendent à quelque chose, puis vous l’amener toujours trop tard, parce que vous avez encore besoin de le vérifier. Dans tous les cas, l’anxiété a plusieurs composantes. Elle en a une qui est physique. Musculairement, vous êtes capable de sentir une tension quand vous êtes anxieux. Prenez l’habitude de ressentir ce qui se passe dans vos muscles. En général, c’est nos épaules qui montent; plus on est anxieux, plus nos épaules montent. Prenez l’habitude, de temps en temps, de relâcher les muscles. Et ça, vous n’avez pas besoin d’aller au spa ni de vous retirer pour faire ça. Vous pouvez faire ça en pleine réunion, vous pouvez faire ça au tribunal, vous pouvez faire ça face à face avec quelqu’un. Regardez vous penser. « Est-ce que je suis en train d’imaginer le pire? » Puis, « est-ce que j’imagine toujours le pire », et posez vous la question. Est-ce qu’il se pourrait qu’il y ait un autre scénario? Permettez vous de ressentir la peur. C’est pas dramatique avoir peur. Ce qui est dramatique, c’est quand on se met à éviter, c’est là qu’on se fait du tort. Avoir peur, ressentir la peur, la peur va finir par diminuer. Tentez de ne pas éviter ou d’y aller graduellement par rapport à ce qui vous inquiète. Prenez une bonne respiration. Appréciez ce qui se passe. Ayez du plaisir. C’est le meilleur antidote à l’anxiété!