2021-2022 Me Martin Chalifour


Me Martin Chalifour : donner un sens à sa profession

Par Pierre-Luc Beauchesne, avocat

(Article diffusé le 19 avril 2022)


Lors de l’assemblée générale annuelle qui se tiendra le 10 mai prochain, le prix Pierre-Fournier sera décerné à Me Martin Chalifour, président du comité des infractions du Barreau de Montréal et procureur en chef du Bureau de Montréal du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). Par son travail et sa grande implication, Me Chalifour s’efforce continuellement de faire connaitre et de démystifier le fonctionnement du processus judiciaire en matière criminelle et le rôle important que l’avocat y joue.

Une carrière au DPCP et au service de la population

Membre du Barreau du Québec depuis 2003, Me Martin Chalifour a toujours exercé sa profession au sein du DPCP. Après ses études en droit à l’Université de Montréal, il a su qu’il voulait devenir procureur de la Couronne en écoutant les points de presse du procès du boxeur Dave Hilton, accusé d’agression sexuelle : « Les commentaires de l’avocate de la Couronne chargée de l’affaire, Me Hélène Di Salvo, aujourd’hui juge à la Cour supérieure, m’ont permis de bien comprendre le rôle d’un procureur de la poursuite à titre de représentant de la justice et à quel point ce travail est utile pour la société. J’ai alors réalisé que j’avais besoin de servir une cause et de faire un travail qui a un sens, avec des enjeux sociaux. »

Au tout début de sa pratique, Me Chalifour souhaitait toucher à tout, sans se spécialiser dans un domaine précis. Après quelques années, il s’est joint au Bureau de lutte au crime organisé et, de 2009 à 2013, a fait partie de l’imposante équipe assignée au procès SharQc. Il a ensuite travaillé sur des projets de longue durée impliquant notamment des groupes de voleurs habiles et sophistiqués (les projets MASTOR et MÉSANGE) ainsi que sur des dossiers marquants, dont le procès du proxénète Evgueni Mataev. Pendant 18 mois, il a été procureur en chef des appels avant de devenir procureur en chef du Bureau de Montréal en 2019. Il dirige aujourd’hui une équipe de 120 procureurs et prend part aux décisions importantes qui ont un impact institutionnel pour le DPCP. Conscient et soucieux de son rôle, il s’assure que le DPCP effectue son travail dans l’intérêt public et que la procédure criminelle soit la plus équitable pour tous.

Un avocat impliqué à tous les niveaux

L’implication a toujours occupé une place importante dans le cheminement professionnel de Me Chalifour. Pendant ses études universitaires, il a été très actif au sein du mouvement étudiant et a été membre du comité exécutif de la Fédération étudiante du campus de l'Université de Montréal (FAÉCUM). Depuis 2018, succédant à nulle autre que Me Sonia Lebel, il préside le comité des infractions du Barreau de Montréal. La protection du public étant au cœur de la mission du Barreau, ce comité procède à l’étude des plaintes pour exercice illégal de la profession et émet les recommandations appropriées au Conseil quant aux faux avocats qui abusent de gens souvent vulnérables.

Me Chalifour s’implique également dans d’autres comités du Barreau de Montréal. Depuis 2019, il est membre du comité sur l’administration de la justice en matière criminelle et, l’année dernière, il a participé au Salon VISEZ DROIT (cliquez ici pour visionner la discussion avec Me Chalifour sur le rôle du DPCP et du fonctionnement du processus judiciaire en matière criminelle).

Ce n’est pas tout! Au cours de sa carrière, Me Chalifour a aussi donné plusieurs formations et conférences, notamment dans le cadre des Rendez-vous Poursuivant-Défense organisés par le Barreau du Québec : « La Couronne et la défense font partie de l’équilibre qu’est la balance de la justice. Bien qu’ils représentent des intérêts opposés, les avocats, autant en poursuite qu’en défense, ont les mêmes valeurs et militent tous pour une justice équitable, basée sur l’intérêt public. »

Fier de sa profession, Me Chalifour est animé par le désir de la faire rayonner et surtout de bien faire connaitre le rôle de l’avocat. Avant tout chose, dans toutes les sphères de sa vie professionnelle, il veut promouvoir les valeurs d’une justice équitable pour tous.

Le prix Pierre-Fournier est décerné chaque année à une personne qui s’est signalée par sa contribution exceptionnelle au Barreau de Montréal et à ses activités.

Pour voir la liste de ses récipiendaires depuis sa création en 1992, cliquez ici.