INFOLETTRE
17 mai 2016
Facebook
Twitter 


 
 
 


- Assemblée générale annuelle

- Rapport annuel et états financiers 2015-2016
- Avis - Cour supérieure: Durée des demandes en rejet et en irrecevabilité
- Avis - Cour du Québec, chambre civile: Gestion des instances

- Pour que justice soit fête!
- Activités internationales: du nouveau sur la Vigie
- Journée du Barreau
- Omnium Justice Longueuil-Montréal
- Colloque: La Cour d'appel et la procédure civile en 2016
- Activité "pionniers" - Rencontre avec l’hon. Jean-François Buffoni
- Soirée combo entraînement et réseautage
- New Code of Civil Procedure


Assemblée générale annuelle

Un Barreau de Montréal repensé, pourquoi pas ?
Par Johanne Landry

C’est dans une salle de l’Édifice Ernest-Cormier que le Barreau de Montréal a tenu son assemblée générale annuelle le mercredi 4 mai 2016.

Le trésorier, Me Brian R. Mitchell, a fait état d’une bonne santé financière. Alors qu’un déficit était projeté pour l’exercice 2015-2016, les dépenses ont finalement été moindres et les revenus plus élevés que prévus, si bien que les états financiers indiquent un excédent de 131 000 $. « Pour la cinquième année consécutive, le Barreau de Montréal termine son année financière avec un surplus », a informé le trésorier.

Le Mérite du Barreau de Montréal remis à Me Julie Mousseau

« Me Julie Mousseau n’avait que quatre ans de Barreau lorsqu’elle a commencé à s’impliquer auprès du Barreau de Montréal », a souligné la bâtonnière, Me Magali Fournier, relatant l’engagement de longue date et le dévouement avec lequel Me Mousseau s’est investie au sein du comité de liaison avec le public, du Salon VISEZ DROIT (durant quatre ans) et du comité des débats oratoires dont elle a orchestré la fusion avec celui du concours « La Justice a bonne mine » pour former le comité des concours dont elle assume la présidence depuis 2011.

Alors que la récipiendaire signait les registres après avoir reçu l’insigne dans un écrin de velours des mains de Me Fournier, une jolie petite fille s’est approchée d’elle pour lui donner un carton sur lequel était écrit « Bravo grand-maman » en grosses lettres colorées. Me Julie Mousseau a déclaré partager cet honneur avec tous les membres des différents comités et elle s’est dite particulièrement fière du travail accompli par le comité des concours.

Le rapport de la bâtonnière sortante

Me Magali Fournier a commencé par remercier sa famille, dont plusieurs membres étaient dans la salle, les gens de son bureau et ceux du Barreau de Montréal. « J’ai adoré travaillé avec vous », a-t-elle dit à ces derniers.

Elle a ensuite souligné que l’exercice qui se termine a été le premier vécu sous la nouvelle gouvernance du Barreau du Québec qui a eu des impacts positifs, notamment celui de libérer du temps au bâtonnier de Montréal, au premier conseiller et au secrétaire puisqu’ils ne siègent plus au Conseil d’administration du Barreau du Québec ; ainsi que celui de donner au Barreau de Montréal la liberté de prendre parfois des positions différentes. « Par exemple, nous avons demandé au Barreau du Québec de revoir sa position quant à l’impossibilité de soumettre une résolution à l’assemblée générale annuelle », a-t-elle dit.

Me Fournier a également parlé du nouveau Code de procédure civile comme étant l’un des plus importants changements de l’année. Elle a rappelé à cet égard que la version anglaise pose certains problèmes que le Barreau de Montréal a soulevés et qu’une entente avec le gouvernement en vue d’y remédier a été conclue. « Entente qui, nous l’espérons, mettra un terme à cette problématique. Ce dossier devra faire l’objet d’un suivi au cours de la prochaine année et la possibilité de devoir instituer un recours n’est pas exclue », a déclaré la bâtonnière sortante. Parmi les autres chantiers de l’année qui se termine, Me Fournier a mentionné la recherche de solutions à la pénurie de sténographes, particulièrement en langue anglaise.

« J’ai été la sixième femme à occuper le poste de bâtonnière de Montréal. L’an dernier, pour la première fois de l’histoire du Barreau du Québec, il y avait plus de femmes que d’hommes inscrits au Tableau de l’Ordre », a mentionné Me Fournier, profitant de l’occasion pour rendre hommage à Marie-Claire Kirkland-Casgrain décédée cette année, une pionnière qui a fait avancer la cause des femmes de façon magistrale et qui a modifié la vie de toutes les Québécoises mariées quand, en 1964, elle a réussi à faire adopter la Loi 16 qui mettait un terme à leur incapacité juridique. Madame Kirkland-Casgrain a aussi fait l’histoire notamment par son accession à des fonctions jusqu’alors réservées aux hommes. Elle a ouvert la route à une société égalitaire « à nous de la paver » a ajouté Me Fournier.

« Merci de m’avoir fait confiance et de m’avoir permis de vivre cette année, je l’ai beaucoup appréciée », a-t-elle dit à l’intention de ses collègues du Barreau de Montréal en terminant son discours.

Le Conseil du Barreau de Montréal

Madame la bâtonnière sortante a ensuite annoncé la constitution du Conseil du prochain exercice : Me Simon Tremblay sera le bâtonnier, Me Brian R. Mitchell, premier conseiller, Me Michael Bergman, trésorier, Me Caroline Larouche, secrétaire, Me Ashley Kandestin, représentante du Jeune Barreau de Montréal. Les conseillers Me Robin Schiller, Me Alexandra Popa, Me Michel P. Synnott, Me Philippe Décary et Me Marie-France Veilleux demeurent en poste ; ils seront rejoints par les trois conseillers élus Me Alexandre Forest, Me Walid Hijazi et Me Sonia Lebel. Notons que les élections se sont faites électroniquement pour la première année et que tout s’est bien déroulé.

Enfin, Me Fournier a remercié Me Catherine Fugère-Lamarre, Me Tibor Holländer, Me Nancy Cleman, Me Suzanne Gagné et Me Paul-Matthieu Grondin qui quittent le Conseil après avoir participé activement à ses travaux.

Place au nouveau bâtonnier

« La population québécoise au complet le connaît pour son rôle de procureur en chef adjoint à la Commission Charbonneau », a souligné Me Fournier pour présenter son successeur, Me Simon Tremblay. À son sujet, elle a dit avoir constaté, en le côtoyant, l’ampleur de sa loyauté et de sa fidélité envers son Barreau, mentionnant qu’il est l’exemple parfait de celui qui fait les choses sérieusement sans se prendre au sérieux. « Mon mandat a été enrichi par ta présence et je sais d’ores et déjà que tu seras un excellent bâtonnier », a-t-elle déclaré.

La bâtonnière sortante, Me Magali Fournier, a ensuite remis le bâton officiel à Me Simon Tremblay, 151e bâtonnier de Montréal, alors que ce dernier a remis à Me Fournier le traditionnel stylo.

Pourquoi pas ?

Le nouveau bâtonnier a ponctué son discours d’entrée en fonction de « pourquoi pas », son leitmotiv de l’année qui commence. Il a rappelé que le Barreau de Montréal a 167 ans, et qu’il faut prendre le temps de s’arrêter, d’observer ce qui se fait ailleurs, et de se regarder. « Avec les changements récents survenus à la gouvernance du Barreau du Québec, la période est particulièrement propice à une introspection. C’est pourquoi j’ai l’intention de faire une grande consultation des membres et des associations d’avocats afin de présenter à l’assemblée générale de l’an prochain ce à quoi pourrait ressembler le Barreau de Montréal de demain. Pourquoi pas ? », a-t-il déclaré.

Cette consultation pourrait entre autres revoir les règles, l’allocation versée au bâtonnier, ses déplacements et leur pertinence, a-t-il mentionné, ajoutant que le bâtonnier sortant reçoit une allocation, mais n’a aucune fonction spécifique, et que la responsabilité d’un ou deux dossiers pourrait lui être confiée, pourquoi pas ?

« Une consultation pour revoir la place des jeunes, des anglophones, des allophones et autres groupes au sein du Conseil, pourquoi pas ? », a aussi exprimé le nouveau bâtonnier.

Rappelant que la jeune génération, cosmopolite et diversifiée, est surtout remplie d’un grand désir de voir les choses changer et évoluer, il a ajouté : « Il nous appartient de mener cette magnifique profession vers de nouveaux sommets, de la rajeunir, de la moderniser, de l’amener complètement au 21e siècle. Pourquoi pas ? Je compte sur tous les membres pour que nous dressions ensemble le portrait d’un barreau moderne et connecté avec ses membres et avec le public ».

Me Tremblay a d’autre part donné en exemple la Maison du Barreau du Québec, un édifice qui a pris beaucoup de valeur depuis son achat. « Nous devons faire de même vu les taux d’intérêt anémiques versés, les taux hypothécaires ridiculement bas, et nos locaux devenus trop petits. Le temps est propice à l’acquisition d’un immeuble qui réponde à nos besoins. Soyons maîtres chez nous et donnons-nous une Maison du Barreau de Montréal. Pourquoi pas ? »

Parmi les autres projets de son bâtonnat, Me Tremblay a parlé du rôle de pratique interactif qui permettra aux avocats, plutôt que de patienter en silence seul dans la salle de cour, de discuter avec des confrères ou, si c’est possible, de travailler sur d’autres dossiers, ce qui contribuerait à réduire les coûts pour les justiciables. Il a aussi parlé du 375e anniversaire de Montréal qui sera au cœur de son mandat. Certains des membres du Barreau de Montréal ont été maires de la ville et l’événement sera souligné le 16 mars 2017 par Éducaloi en collaboration avec la Mairie de Montréal.

Enfin, Me Tremblay a invité les membres à inscrire dès maintenant la Journée du Barreau à leur agenda, le 8 septembre prochain.

Le nouveau bâtonnier a terminé en remerciant Me Magali Fournierde lui laisser un Barreau en bonne santé.

Le cocktail de l'Assemblée générale annuelle a été généreusement offert par:






 

 

 
 
Avis
 
 
 

Cour supérieure
Durée des demandes
en rejet et en irrecevabilité
- Version française
- Version anglaise


Cour du Québec,
chambre civile
Gestion des instances - Cheminement des dossiers
En savoir plus

 
 
 
Quoi de neuf
 
 
 

26 mai 2016
Pour que justice soit fête!
Spectacle dînatoire au profit d'ASF
En savoir plus


Activités internationales
du nouveau sur la Vigie
Restez à l'affût


 
 
 
À noter à l'agenda
 
 
 

8 septembre 2016
Journée du Barreau
au Palais des congrès de Montréal

 
 
 
Activités
 
 
 

9 juin 2016
Omnium Justice
Longueuil-Montréal
au Club de Golf Golf
La Prairie
En savoir plus

14 juin 2016Formation reconnue
La Cour d'appel et
la procédure civile
en 2016
En savoir plus

15 juin 2016Formation reconnue
Activité "pionniers" - Rencontre avec l’hon. Jean-François Buffoni
En savoir plus

21 juin 2016
Soirée combo entraînement et réseautage
En savoir plus

Webinars available Formation reconnue
until March 31, 2017
New Code of Civil Procedure
En savoir plus

 
 
 
Partenaires
 
 

http://www.caij.qc.ca/dossierncpc?utm_source=barreaumtl&utm_medium=infolettre&utm_campaign=dossierncpc

http://www.medicassurance.ca/htdocs/mtl/codeqr/BMTL_Documentspromotionnels.pdf

https://www.desjardins.com/particuliers/vous-etes/professionnels/avocats/index.jsp?utm_campaign=201601-particuliers-professionnels%2davocats&utm_medium=banner&utm_source=infolettre&utm_content=FR_161x264_generique__

 
 
     
 

Vous recevez ce courriel car vous êtes membre du Barreau de Montréal ou
vous avez demandé à recevoir l’Infolettre du Barreau de Montréal. Pour vous désabonner.
www.barreaudemontreal.qc.ca
| Nous joindre
1, rue Notre-Dame Est, bureau 9.80 Montréal QC  H2Y 1B6

 
 
 
https://www.barreaudemontreal.qc.ca/avocats/activite/tournoi-de-golf-conjoint-ajbm-barreau-de-montreal-0 http://www.groupemontpetit.com/ http://barinsurance.com/html_fr/nos-produits/assurance-habitation-et-automobile/demandez-une-sousmission/ http://barinsurance.com/html_fr/nos-produits/assurance-habitation-et-automobile/demandez-une-sousmission/ http://www.desjardins.com/ http://www.woods.qc.ca/cabinet https://desjardins.com/ http://www.chambresf.com/ http://www.csst.qc.ca/Pages/index.aspx http://www.stm.info/fr http://www.chad.qc.ca/fr http://tjl.quebec/ http://www.justice.gouv.qc.ca/francais/accueil.asp http://www.justice.gc.ca/fra/