Agreements


LES BARREAUX PARTENAIRES

  • Brazil Bar Association Belo Horizonte Chapter (Brésil)
    Entente de collaboration signée le 6 octobre 2013

    Au sein de l’Ordre des avocats du Brésil, la section de l’État du Minas Gerais (Belo Horizonte) a été créée le 29 décembre 1932 et inaugurée lors d’une cérémonie tenue à la Faculté de droit de l’Universidade Federal de Minas Gerais (UFMG). Depuis leur création, l’Ordre des avocats du Brésil et ses sections s’engagent dans la défense de la Constitution, les droits de l’homme, la justice sociale, l’application efficace de la loi et l’administration de la justice.

    La section de Belo Horizonte coordonne l’admission des nouveaux diplômés et candidats et chapeaute également divers comités traitant entre autres de droits de l’homme, d’environnement et de protection des consommateurs, qui contribuent à l’amélioration des institutions juridiques. Le Conseil fédéral constitue l’organe suprême de l’Ordre des avocats du Brésil, avec l’appui de ses conseils de section.

     
  • Ordre français des avocats du Barreau de Bruxelles (Belgique)
    Entente de collaboration signée le 20 juin 1990

    Le Barreau de Bruxelles comprend deux ordres d’avocats, soit l’Ordre français des avocats du Barreau de Bruxelles et De Nederlandse Orde van Advocaten te Brussel. L’ordre français avec lequel le Barreau de Montréal a signé une entente de partenariat en 1990 a été fondé en 1810. À ce jour, 4 500 membres sont inscrits à l’ordre français du Barreau de Bruxelles. Il y a 30 comités au sein de l’ordre dans lesquels siègent environ 300 avocats. Les avocats inscrits peuvent pratiquer à l’extérieur de leur arrondissement judiciaire ainsi que dans toute l’Union européenne, sous certaines conditions.

     
  • Chicago Bar Association (États-Unis)
    Entente de collaboration signée le 13 novembre 2013


    La Chicago Bar Association a été fondée en 1874, ce qui fait d’elle l’une des associations métropolitaines de barreau les plus anciennes des États-Unis. Elle compte environ 22 000 membres. L’adhésion à la Chicago Bar Association est libre et volontaire. Ses membres sont majoritairement des avocats et des juges du comté de Cook et de l’État de l’Illinois. Des avocats de l’extérieur de cet État sont aussi membres de cette association.

    La Chicago Bar Association a pour objectif de maintenir l’honneur et la dignité de la profession juridique et de faire la promotion du bien-être général de ses membres, particulièrement, par des activités de formation continue. Elle a aussi pour objectif de cultiver les relations sociales entre ses membres. Elle vise aussi à accroître l’utilité de la profession juridique en faisant la promotion de la bonne administration de la justice et de l’intérêt public. Elle offre un service de référence à un avocat.
     

  • Ordre des avocats de Port-au-Prince (Haïti)
    Entente de collaboration signée le 12 novembre 2010

    Créé par la loi du 7 juin 1859, sous la présidence de Fabre Nicolas Geffrard, le Barreau de Port-au-Prince a pour mission d’organiser la profession d’avocat par la préservation des traditions et valeurs de l’Ordre des avocats pour maintenir son prestige et se mettre au service de la société et des justiciables. L’Ordre doit s’assurer de la compétence de ses membres ainsi que de l’observation par ces derniers des règles d’éthique et de déontologie de la profession. La loi confie la destinée du Barreau à un conseil composé du Bâtonnier, d’un Secrétaire, d’un Trésorier et de onze Conseillers.

    Élu par ses pairs, le Bâtonnier cumule des fonctions administratives, de discipline et de représentation. La tâche du Bâtonnier et du Conseil consiste fondamentalement à œuvrer pour la protection du public et le respect des principes d’honneur et dignité caractérisant la profession de l’avocat.
  • Los Angeles County Bar Association International Law Section (LACBA) (États-Unis)
    Entente de collaboration signée le 6 avril 2012


    Le Los Angeles County Bar Association (LACBA) – International Law Section fournit du support et des opportunités à ses membres afin qu’ils développent des liens et qu’ils échangent avec d’autres avocats pratiquant en droit international, des membres de la communauté du commerce international ainsi que des personnes œuvrant dans des gouvernements et des barreaux étrangers.

    Ses activités visent également à développer des liens notamment via Internet avec la communauté juridique internationale et à aider ses membres à développer des relations commerciales transnationales. Plus particulièrement, cette Section du LACBA accueille souvent des délégations et des dignitaires d’autres pays à Los Angeles, sert de référence légale pour les travailleurs du commerce & du droit international à Los Angeles et fournit à ses membres les manchettes en droit international, tant privé que public.
     

  • Philadelphia Bar Association (États-Unis)
    Entente de collaboration signée le 13 septembre 2013

    La Philadelphia Bar Association a été fondée en 1802, ce qui en fait la plus ancienne association métropolitaine de barreau à charte aux États-Unis. Elle compte environ 13 000 membres. L’adhésion à cette association est libre et volontaire. La Philadelphia Bar Association occupe un rôle central dans le cadre de l’évolution constante des systèmes juridiques à Philadelphie et dans l’État de la Pennsylvanie. À cet égard, on s’adresse à cette association pour obtenir des indications sur
    des enjeux juridiques controversés.

    La Philadelphia Bar Association constitue un point de rencontre organisé de soutien professionnel et d’échange d’information. Cette association offre notamment de l’information générale destinée au public et un service de référence à un avocat.

     
  • Shanghai Bar Association (Chine)
    Entente de collaboration signée le 2 septembre 2011

    Rétablie en 1979, l’Association du Barreau de Shanghai, qui compte aujourd’hui 17 970 membres individuels et 1 393 cabinets membres, est un organisme représentant les avocats et les cabinets d’avocats inscrits à Shanghai. L’Association fait également partie des 31 groupes membres de la All China Lawyers Association (ACLA) dont elle reçoit des lignes directrices (site web de l’Association du Barreau de Shanghai : http://www.lawyers.org.cn/).

    Un citoyen chinois qui a (a) obtenu un baccalauréat, (b) réussi l’examen du Barreau national chinois et (c) effectué un stage d’une année dans un cabinet d’avocats chinois est autorisé à présenter une demande d’adhésion à titre d’avocat auprès d’un bureau local compétent du ministère de la Justice (p. ex : Shanghai Bureau of Justice). Toutefois, il n’y a pas de restrictions territoriales en Chine pour la pratique du droit par un avocat.

    L’Association du Barreau de Shanghai a établi 16 comités spéciaux et 34 comités professionnels (composés de quelque 1 500 avocats) qui ont pour mission de mener des activités de recherche tant sur des questions théoriques que sur des questions d’ordre juridique dans divers domaines, de renforcer les échanges professionnels entre avocats et de mettre ensuite en œuvre des normes et des lignes directrices pour l’industrie de la pratique juridique, ainsi que faire des suggestions de modifications de lois et de règlements.

    Par ailleurs, l’Association du Barreau de Shanghai entretient des relations proactives avec ses pairs étrangers. Elle a reçu des centaines de visites de délégations d’avocats étrangers et a également envoyé des avocats de Shanghai en visite dans des pays étrangers afin d’approfondir leur compréhension mutuelle, d’élargir les points de vue des avocats et d’œuvrer pour une plus grande ouverture d’esprit.

    Les sujets qui retiennent présentement l’attention de la communauté locale des juristes à Shanghai incluent (1) les lois, les règlements et les politiques régissant les investissements sortants et (2) les règlements et politiques relatifs aux zones de libre-échange.

  • Barreau de Toulouse (France)
    Entente de collaboration, signée le 12 octobre 2012


    Ayant déjà plusieurs siècles d’histoire, mais supprimé par la Révolution, le Barreau de Toulouse est rétabli le 14 décembre 1810 par Napoléon Ier. Près de 1 500 avocats font partie du Barreau de Toulouse, ce qui en fait le cinquième en importance au niveau de la France. Le Conseil de l’Ordre, le Bâtonnier ainsi que les diverses Commissions sont les principales instances décisionnelles du Barreau de Toulouse.

    En matière d’accessibilité à la justice, le Barreau de Toulouse offre aux justiciables un bon de consultation gratuite par année. Des consultations juridiques sont également offertes par le biais du Conseil départemental de l’accès au droit.
     


USEFUL LINKS

ACCÈS RAPIDE

Useful links
Mandat et composition du comité Rayonnement international


QUESTIONS/COMMENTAIRES?

Communiquez avec:
Me Stéphanie Bouchard,
Coordonnatrice de comités