Avocats ayant des carrières alternatives


MANDAT 

La mission du comité est d’offrir une représentativité des avocats ayant une carrière alternative dans les orientations et l’administration du Barreau de Montréal ainsi que d’offrir une tribune d’expression et de réseautage à ces avocats. Le comité a la tâche d’identifier les problématiques et de faire des recommandations au Conseil du Barreau de Montréal sur toutes questions relatives au statut de membre des avocats ayant une profession en dehors de la pratique traditionnelle du droit.

MEMBRES 2019-2020

Me Catherine Fugère-Lamarre, présidente, Mes Edith Bélanger, Mélanie Camiré, Dulce Maria Cruz Herrera, c.j.é., Marie-Eve Harpin, Nancy Leggett Bachand, Anamaria Cristina Miculescu, Dominique Tardif et  Jénika Théorêt.

RAPPORT DU PRÉSIDENT 2018-2019

Cette troisième année d’existence du comité en fut une de consolidation. Il est apparu clair que la formation continue sur des sujets touchant les besoins des membres était un des sujets principaux à traiter et continuera fort probablement à l’être dans les années à venir.

Deux formations ont été organisées et ont eu beaucoup de succès. La conférence donnée par Pierre Lainey (« Habiletés politiques : soyez un joueur stratégique ! ») a été offerte le 20 février 2019 et a attiré 50 personnes. La conférence donnée par Me Sophie-Emmanuelle Chebin (« Tendances gouvernance 2019 : 5 sujets dans la ligne de mire des CA ») a été offerte le 19 mars 2019 et a attiré 70 personnes.

À l’automne, le comité a également eu comme invité un avocat de Toronto ayant aussi une carrière alternative : il est président de la compagnie technologique Alexsei, qui se spécialise dans l’utilisation de l’intelligence artificielle pour automatiser la recherche juridique. Il a pu faire une démonstration aux membres des capacités du logiciel et discuter du potentiel de la technologie.

Pour la prochaine année, un projet prometteur est celui des tables de concertation, où des membres pourront bénéficier de leurs expériences mutuelles sur des sujets spécifiques. Le projet de formation en gouvernance reste vivant, mais devra être adapté aux ressources disponibles pour son exécution.

2018-2019 est également l’année où le président passera le flambeau, ses responsabilités professionnelles et personnelles ayant trop augmenté pour continuer. C’est toutefois avec fierté qu’il laisse le comité, heureux d’avoir pu participer à la création d’un espace pour permettre aux avocat(e)s attachés à la profession, mais ayant des parcours non traditionnels de continuer à participer aux activités du milieu.

- Jérémi Lavoie, avocat

 

 

QUESTIONS/COMMENTAIRES?