2006-2007 Madame Annie McDonald Langstaff


MADAME ANNIE MCDONALD LANGSTAFF, B.C.L. 1914
(1887-1975) À TITRE POSTHUME

images/Photos/MedaillesMerites/AMLANGSTAFFL’exercice 2006-2007 marque le 65e anniversaire de la Loi permettant l’accession des femmes à la pratique du droit, sanctionnée en avril 1941, ainsi que de l’admission des premières avocates, en janvier 1942.

Annie Macdonald Langstaff a initié seule la quête juridique ayant permis l’accession des femmes à la profession. Le Conseil a jugé opportun d’honorer la mémoire de Madame Langstaff, en lui décernant à titre posthume la Médaille du Barreau de Montréal pour sa contribution unique à la cause de la justice.

Rappelons les faits :
Au terme de l’obtention de son diplôme en droit de l’Université McGill, en 1914, Annie M. Langstaff s’est vu refuser la permission d’écrire les examens du Barreau. Elle déposa une demande en mandamus en Cour supérieure afin d’être autorisée à passer les examens. Or, Madame Langstaff fut déboutée tant en Cour supérieure qu’en Cour d’appel, dans deux jugements rendus en 1915.

Ces recours judiciaires furent suivis de nombreuses démarches auprès de l’Assemblée législative du Québec, également infructueuses, jusqu’à la
législation de 1941.

Durant toute sa vie professionnelle, Annie M. Langstaff ne put être admise à la profession d’avocate, elle qui avait obtenu son diplôme avec la mention First class honours.

Annie Macdonald Langstaff a incarné au premier plan le courage de mener seule un combat d’avant-garde, qui est la quintessence même du rôle de l’avocat.