Témoignage de Me Mélanie Dugré


Élargir mes horizons

« C’est en réponse à l’invitation d’une femme exceptionnelle et inspirante, Suzanne Courchesne, maintenant juge à la Cour supérieure du Québec, que je suis devenue membre du comité des concours du Barreau de Montréal en 2010. Mon implication au sein de ce comité est une histoire de passions puisqu’elle rejoint deux intérêts fondamentaux pour moi; l’écriture et les jeunes. Les étincelles dans les yeux des jeunes gagnants du concours « La justice a bonne mine » valent chaque minute investie dans ce comité et je me sens privilégiée d’avoir un accès unique aux pensées qui habitent l’esprit des adultes de demain. Ayant eu un véritable coup de cœur pour l’équipe du Barreau de Montréal, j’ai accepté avec plaisir, en 2013, la présidence du comité de relations avec les membres, dans le cadre duquel plusieurs projets de communication sont mis de l’avant, dont la chronique « Figures de Maître », qui trace le portrait de collègues aux parcours remarquables. »

Mélanie Dugré, avocate

Dès l’âge de 12 ans, Mélanie Dugré clamait déjà, lors des débats oratoires auxquels elle participait, qu’elle serait avocate. En 2001, après une année d’études en Australie et des baccalauréats en droit civil et common law de l’Université McGill, elle a réalisé son rêve en étant admise au Barreau. Elle a toujours exercé en litige, d’abord au sein du cabinet McCarthy Tétrault jusqu’en 2007 et depuis, en contentieux d’entreprise à la Great-West/London Life/Canada Vie. Amoureuse des mots et passionnée d’écriture, elle agit également comme collaboratrice au quotidien La Presse depuis 2011 et a publié, en 2014, le recueil Lumières du Phare, au profit de la maison de soins palliatifs pédiatriques, le Phare Enfants et Familles.

Me Mélanie Dugré est d’abord une avocate d’équipe, qui aime s’entourer de gens dynamiques et enthousiastes. Un objectif pleinement atteint grâce aux collègues inspirants que son implication au Barreau de Montréal lui permet de rencontrer.