Me Martine Turcotte


Me Martine Turcotte : Une leader engagée
Par Pierre-Luc Beauchesne, avocat
(Article diffusé le 27 janvier 2015)

Après ses études en droit à l’Université McGill et son admission au Barreau en 1985, Me Turcotte a amorcé sa carrière au sein du cabinet de pratique privée McCarthy Tétrault avant de retourner aux études pour compléter une maîtrise en administration des affaires au London Business School. De retour au pays, elle s’est jointe à Bell Canada en 1988 à titre de conseillère juridique et n'a depuis jamais cessé de grimper les échelons au sein de la société et de ses filiales. Nommée plusieurs fois parmi les 100 femmes les plus influentes au Canada, Me Turcotte a été la première femme à occuper le poste de chef du service juridique de Bell Canada et de BCE. En juillet 2011, sa carrière a pris un beau tournant lorsqu’elle a été nommée vice-présidente exécutive de Bell pour le Québec.

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Me Turcotte est responsable des investissements communautaires et des relations de Bell avec les milieux d’affaires et le gouvernement. Auprès des employés et même des retraités, elle veut créer un sentiment de fierté de travailler pour Bell et souhaite que chaque employé soit un ambassadeur ayant comme mission de faire rayonner et avancer la société. Pour Me Turcotte, la diversité au sein d’une entreprise est cruciale afin de pouvoir s’adapter aux nouvelles réalités : « Il faut s’assurer d’avoir une diversité au sein de son entreprise afin qu’elle soit le reflet de la société, sinon on ne comprend pas les besoins de nos clients. »

Sa carrière d’avocate lui sert dans son nouveau rôle. Pendant ses années à la direction du service juridique de Bell, elle a pris conscience de l’effet « domino » des décisions que l’on prend et de l’importance de comprendre les enjeux et de trouver des solutions, aptitudes qui se transposent naturellement dans le monde des affaires. Au cours de ses années à la tête d’un contentieux, sa plus grande fierté est d’avoir bâti une équipe solide, ce qui lui a permis de trouver à l’interne ses successeurs : c’est la clé du succès pour être un leader. Pour répondre aux besoins des membres de son équipe, même sur un plan plus personnel, il faut leur offrir les bons outils : « Comme leader, il faut donner des instruments à ses employés afin qu’ils puissent atteindre l’équilibre entre le travail et leur famille. »

Pour Me Turcotte, le secret pour une carrière bien réussie est de travailler fort et d’être passionné par ce que l’on fait. On doit aussi apprendre à créer sa chance en s’impliquant, en s’engageant et en ayant le courage d’aller toujours de l’avant : « Il faut savoir saisir les occasions qui se présentent et auxquelles tu ne t’attendais pas ». Pour être un leader, il faut « sauter à pieds joints dans les défis et surtout ne pas avoir peur d’y faire face ».

Me Turcotte est une leader engagée. Elle siège sur les conseils d’administration de Bimcor, de l’Hôpital général juif, d’Empire/Sobeys et de la Banque CIBC, en plus d’être vice-présidente du Conseil d’administration de la Chambre du commerce de Montréal Métropolitain et membre du Conseil des gouverneurs de l’Université McGill et de Montréal en lumières. Me Turcotte est également présidente du conseil d’administration du théâtre Espace Go, organisme où elle s’implique depuis de nombreuses années.

Selon elle, les entreprises doivent encourager la relève à occuper des postes d’administrateurs au sein d’organismes à but non lucratif pour leur permettre de devenir des leaders : « De telles implications permettent de contribuer à une organisation qui a besoin de notre apport en tant qu’avocat et de développer son réseau pour de bonnes fins. Et le plus important, si tu t’engages, tu dois pleinement t’engager ».

Pour Me Turcotte, chaque individu et chaque entreprise a le devoir de donner et réinvestir dans sa communauté. En tant que porte-parole auprès des employés de Bell, elle s’implique activement au sein de Bell Cause pour la cause, qui représente l’engagement le plus important réalisé au Canada par une entreprise relativement à la santé mentale. Cette initiative vise à développer des pratiques exemplaires en milieu de travail, des démarches pour améliorer l’accès aux soins et des programmes de lutte contre la stigmatisation comme la Journée Bell Cause pour la cause.

Me Turcotte nous invite tous à participer à la journée Bell Cause pour la cause qui aura lieu le 28 janvier prochain. Lors de cette journée, Bell versera pour des initiatives en santé mentale cinq sous pour chaque message texte transmis, appel mobile ou interurbain effectué, rediffusion sur Twitter #BellCause du #BellCause ou partage de l’image Facebook. Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici.