Me Danielle Lavoie


Me Danielle Lavoie : du droit à la gestion immobilière

Par Pierre-Luc Beauchesne, avocat
(Article diffusé le 27 novembre 2018)

Me Danielle Lavoie est aujourd’hui vice-présidente principale et directrice du portefeuille pour l’Est du Canada au sein de La Corporation Cadillac Fairview limitée, une société canadienne qui détient un des plus importants portefeuilles immobiliers en Amérique du Nord. À la fois avocate, comptable professionnelle agréée et courtière immobilière, Me Lavoie est un exemple inspirant d’une femme d’affaires qui a su trouver son chemin en combinant deux formations académiques et en s’impliquant activement dans sa communauté.

Quand on regarde le cheminement de Me Lavoie, depuis ses emplois d’été chez Ivanhoé Cambridge pendant ses études en droit à l’Université McGill jusqu’à ce jour, on peut penser qu’elle a toujours eu un intérêt marqué pour l’immobilier et qu’elle a suivi une voie qui lui était tracée. Or, ce sont plutôt les hasards de la vie et surtout la conjoncture économique lorsqu’elle a terminé ses études en droit qui l’ont guidée vers le monde immobilier. Au début des années 1990, le marché de l’emploi était peu accueillant pour les jeunes avocats, surtout pour ceux qui, comme Me Lavoie, s’intéressaient davantage au droit commercial qu’au litige. Ainsi, après son stage au sein de De Grandpré Godin (aujourd’hui De Grandpré Chait), Me Lavoie s’inscrit au baccalauréat en administration des affaires à l’Université du Québec à Montréal pour compléter sa « formation pour le milieu des affaires ».

Pendant ses études à l’UQAM, le monde immobilier lui ouvre à nouveau ses portes. Me Lavoie fait son entrée chez Cadillac Fairview à titre de gestionnaire de baux, avant d’y faire son stage comme comptable, puis d’y occuper successivement les postes de comptable et de chef comptable. En 2003, elle quitte CF pour amorcer un tournant et diriger sa carrière vers des postes de gestion immobilière. Elle passe ainsi plus de 10 ans comme gestionnaire au sein de différentes sociétés immobilières (Desjardins gestion d’actifs, Société immobilière Arcturus et Gestion immobilière Strathallen inc.). Revenue chez Cadillac Fairview en janvier 2014, Me Lavoie est aujourd’hui à la tête d’une équipe de professionnels chevronnés et gère plusieurs des centres commerciaux et édifices de bureaux les plus prestigieux au pays.

Me Lavoie ne cache pas que sa double formation en droit et en comptabilité a été un atout qui lui a permis de se démarquer et de gravir les échelons du monde immobilier. Même si les différents postes qu’elle a occupés au cours de sa carrière n’étaient pas à proprement dit à titre d’avocate, elle est quotidiennement impliquée dans des dossiers où le juridique est présent, et ce, de la négociation des baux et de la gestion des litiges à la mise en place d’ententes avec des partenaires d’affaires, en passant par la négociation de servitudes et l’élaboration de déclarations de copropriété.

Cette femme d’affaires est également très engagée dans sa communauté. L’implication a toujours occupé une place importante dans sa carrière. Ses années passées à s’impliquer au sein de CREW M (Commercial Real Estate Women - Montréal) de 2007 à 2012, notamment à titre de trésorière et de présidente, lui ont permis de bien connaître le monde immobilier et d’y prendre sa place. En novembre 2017, CREW M lui a même décerné le prix hommage afin de souligner son engagement envers le milieu immobilier et sa contribution quant à l’avancement de la femme dans ce domaine.

Me Lavoie n’a pas limité son engagement à son milieu professionnel. Le sport a aussi occupé une place importante dans sa vie. Pendant ses études collégiales et universitaires, cette ancienne patineuse artistique est devenue entraîneuse, ce qui lui a permis d’accompagner une trentaine de jeunes « qui ont su se réaliser dans leur sport en plus de faire par la suite une belle carrière ». Plus récemment, elle a été entraîneuse adjointe de l’équipe de hockey de sa fille et s’occupait, bien évidemment, du volet patinage. Me Lavoie s’est également impliquée dans sa communauté en siégeant notamment sur le conseil d’administration de centres de la petite enfance, même après que ses enfants eurent cessé de les fréquenter. Pour Me Lavoie, il ne faut jamais hésiter à « mettre ses compétences au service d’organismes qui en ont besoin ». Elle siège aujourd'hui au conseil d'administration de la Fondation immobilière de Montréal pour les jeunes et au comité immobilier de la Fondation du musée McCord-Stewart et coprésidera en février prochain le Bal de la Saint-Valentin de la Fondation Jeunes en tête.

Aujourd’hui, sa plus grande fierté est d’avoir réussi à atteindre plusieurs objectifs importants dans sa carrière tout en ayant comme priorité d’être une maman présente pour ses trois enfants, maintenant âgés de 17, 20 et 22 ans. La conciliation travail-famille a toujours été un défi pour Me Lavoie parce que le « milieu immobilier était très masculin ». Elle a toutefois su trouver son équilibre en choisissant de travailler au sein d’entreprises ayant des valeurs proches des siennes et qui lui ont permis de s’épanouir pleinement. Même si les choses ont changé quant à la place des femmes dans le monde des affaires, Me Lavoie est consciente qu’il y a encore du travail à accomplir : « En tant que femme, mon prochain défi est de m’assurer que la prochaine génération ait pleinement accès aux postes de direction. À l’heure actuelle, il y a encore peu de femmes qui ont réussi à atteindre des postes séniors dans l’industrie alors qu’il y a un groupe de jeunes femmes extraordinaires qui pourront bientôt y accéder. Je veux profiter de mon rôle et de ma position afin que les portes leur soient grandes ouvertes et que la question de parité ne se pose plus lorsque mes filles seront sur le marché du travail. »

Confiante dans l’avenir du monde des affaires et de la place qu’occupera la prochaine génération, Me Lavoie continuera d’être un modèle inspirant pour ceux et celles qui voudront jumeler le droit à d’autres champs d’intérêts tout en conservant un équilibre sur le plan personnel et familial.